Biographie d’Annie Ernaux

Annie Ernaux naît à Lillebonne le 1er septembre 1940.

Elle grandit à Yvetot en Normandie et, bien qu’appartenant à un milieu social assez modeste, puisque ses parents sont tout deux ouvriers avant de devenir des commerçants, cela n’empêche pas Annie d’espérer accéder à une réussite sociale plus élevée.

En effet, en bonne élève, elle montre beaucoup d’intérêt pour l’école et beaucoup de facilités d’apprentissage. Ses parents, malgré leurs faibles moyens, la soutiennent de leur mieux et la placent dans une école privée, afin qu’elle puisse faire de bonnes études.

Elle étudie par la suite à l’université de Rouen et Annie se rend compte, durant ses études, des différences sociales importantes qui existent entre l’école où elle étudie et le milieu familial duquel elle provient.

Annie commence sa carrière en tant qu’institutrice dans un premier temps. En 1964, elle se marie et a son premier enfant.

Elle obtient son Capes en 1968 et l’année suivante marque la naissance de son second enfant.

Elle parvient à concilier vie de famille et vie professionnelle : elle continue l’enseignement notamment dans un collège d’Annecy dans les années 70

Annie Ernaux est reçue à l’agrégation de lettres modernes en 1971.

Elle se lance dans une autobiographie qu’elle intitule La Place qui lui vaut en 1984 le prix Renaudot.

Elle décide alors rapidement de délaisser le genre de la fiction pure pour s’intéresser à celui de l’autobiographie. Pour cela, elle puise dans les souvenirs de sa propre enfance en Normandie, se rappelle par exemple l’épicerie et le café de ses parents qu’elle décrit dans La Place.

Sa façon d’écrire mêle plusieurs dimensions à la fois : on y trouve tour à tour l’expérience individuelle et l’expérience historique dans un style dépouillé, mais aussi un examen des questions sociales, dans lequel elle s’inspire de son trajet personnel et de celui de sa famille.

C’est ainsi que va paraître son roman La Honte.

Tous ses ouvrages s’attardent ainsi sur une période donnée de sa vie et donnent accès aux lecteurs à un matériel autobiographique différent : en effet, elle raconte son adolescence dans Ce qu’ils disent ou rien, de même que son mariage est narré dans la Femme gelée, et l’Evènement revient sur l’histoire de son avortement, et l’Usage de la photo sur l’histoire de son cancer du sein. On retrouve également sa mère qui, touchée par la maladie d’Alzheimer, a sa part de récit dans Je ne suis pas sortie de ma nuit, et aussi la mort de celle-ci dans Une femme.

Elle entre en collaboration avec l’écrivain d’origine mexicaine Frédéric-Yves Jeannet pour composer l’un ouvrage qu’elle intitule L’Ecriture comme un couteau.

Dans chaque épisode de sa vie qu’Annie Ernaux a choisi de raconter dans un ouvrage à caractère autobiographique, elle privilégie toujours l’expression d’un monde ouvrier et paysan, qu’elle a côtoyé dans sa région natale jusqu’à l’âge de dix-huit ans.

L’Occupation paraît en 2002 et sera adapté au cinéma, avec notamment l’acteur Dominique Blanc.

En 2007, Passion simple est représenté pour la première fois sur scène, par le réalisateur Zabo.

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • annie ernaux biographie
  • biographie annie ernaux
  • annie ernaux biographie courte
  • annie ernaux vie privée
  • annie ernaux et son mari
  • annie ernaux mari
  • https://yandex ru/clck/jsredir?from=yandex ru;search;web;;&text=&etext=1829 u6EigC-ToDzCuC-y7vDSL1VyG4UBiH9b6uUBTSSuiLv6S8nBPJu0u_3bTcEAk6Au c269aaadda4b2f372c0327b37ebb11c945b84cb7&uuid=&state=_BLhILn4SxNIvvL0W45KSic66uCIg23qh8iRG98qeIXme
  • https://yandex ru/clck/jsredir?from=yandex ru;search;web;;&text=&etext=1833 a8f-OXuKIQh1MghqVtkH1vJt5IQlCHuOwIjuFC0ia6_jtRfgtWm85hfYHAt3QlYr 071a4b204a4e0da6af227349e2a9d7832aef7b2e&uuid=&state=_BLhILn4SxNIvvL0W45KSic66uCIg23qh8iRG98qeIXme
  • petite biographie annie ernaux